Retour au dossier technique
Les types de peinture
Retour à l'accueil

 

Les différents types de peinture sont :
 

 

Peintures cellulosiques

Elles présentent une bonne résistance à l'eau et aux agents atmosphériques, insensibles aux huiles lubrifiantes et à l'essence, dureté et résistance à l'abrasion. La formation du film est de nature purement physique, il se forme par simple évaporation des solvants, de ce fait ces peintures ont une forte teneur en substance volatile. Pour obtenir un film sec d'épaisseur donnée, il faut appliquer plusieurs couches. Le filmogène traité avec son solvant se redilue dans la peinture d'origine. Les peintures de finition cellulosiques demandent beaucoup de solvants très inflammables et polluants ; de plus, elles ne possèdent qu'un pouvoir remplissant assez faible et ne permet pas de disposer d'un brillant direct.

Peintures glycérophtaliques

Au prémisse des peintures glycérophtaliques, le temps de séchage était plus long que celui de sa devancière, la peinture cellulosique. Plus tard, le pouvoir remplissant est en net amélioration, ainsi que l'obtention d'un brillant direct, sans polissage ni lustrage, après un passage au four à 130 - 140°C durant une demi-heure.

Peintures synthétiques

Elles ont une très grande résistance aux agents atmosphériques, le film est sec, très dur, brillant et aussi très résistant à l'action des solvants. La formation du film est de nature chimique, elle se produit par polymérisation ou polycondensation, lorsque l'on soumet la peinture à la cuisson au four ou aux lampes à rayons infrarouges. Son application nécessite un pourcentage moyen de solvant et de diluants et il suffit de peu de couches pour garantir un bon recouvrement et une épaisseur du film suffisante.

En général cette peinture a un temps de séchage très long et reste collante pendant plusieurs heures. A éviter si vous ne voullez pas avoir une multitude d'insectes collés sur votre aile et votre fuselage.

Peintures acryliques

Elles présentent par rapport à tous les autres types de peinture des caractéristiques très supérieures, haut pouvoir couvrant, séchage rapide, souplesse, dureté, brillant et durée dans le temps. Ce type de peinture convient parfaitement à notre hobby à condition de la recouvrire d'une peinture 2k pour la protèger des projections d'huile et d'essence. De plus elles sont disponible dans une large gamme de couleurs et dans pratiquement n'importe quel magasin de bricolage.

Elles peuvent être thermodurcissable ou thermoplastique suivant les résines qu'elles renferment :

  • peinture acrylique thermodurcissable utilisée pour obtenir des couleurs pastelles ou métallisées.
  • peinture acrylique thermoplastique utilisée principalement pour obtenir l'effet de métallisé.

Peintures polyuréthannes

Ces peintures présentent de très bonnes performances de tenue à l'extérieur, de résistance chimique liées à leur comportement vis à vis des agressions mécaniques. Leur séchage et leur durcissement se réalisent à une température comprise entre 20 et 60° C, donc relativement basses, conditions nécessaires au milieu de la réparation. De plus, les résines de base sont peu colorées et permettent l'obtention de produits tels que des bases pigmentées ou des vernis plus vifs et plus clairs que dans d'autres milieux.

Peintures hydrodiluables


Si la consommation annuelle de solvants en Europe dépassait les 3 millions de tonnes il y a 2 ans, dont 1,3 pour la peinture, le secteur de la réparation automobile ne représente que 2,5% du total. Cependant, pour diminuer encore ces émissions, les systèmes High Solid représentent déjà une solution. Concernant les prélaques, la technologie des hydrodiluables est le meilleur moyen de réduire la part des solvants. En effet, l'eau au même titre que les solvants peut véhiculer les composants de la peinture vers la surface à peindre; l'eau remplace les solvants à 90%.
Les peintures hydrodiluables sont non seulement utilisées par les constructeurs automobiles mais également par les carrossiers qui réparent les finitions originales. Néanmoins, la technologie des bases mates hydrodiluables de première monte diffère sensiblement de celle des systèmes de peinture de finition. Cela provient des différentes méthodes d'application. Comme les peintures de première monte sont séchées sur chaîne, elles doivent supporter des températures comprises entre 120 et 140°C. En revanche, les peintures de retouche sont généralement séchées entre 20 et 60°C.

Un inconvénient tout de même, le résultat final ne permet pas d'avoir de brillant direct ; il faut donc passer par un vernis à haut extraits secs (HS) en attendant que les vernis hydrodiluables qui sont actuellement à l'essai soient opérationnels.
Quelles sont les qualités de la peinture à l'eau ?
De l'avis unanime des utilisateurs, les qualités du produit sont nombreuses :

  • la colorimétrie est beaucoup plus fidèle,
  • le pouvoir couvrant est "extra",
  • une grande facilité à mélanger et à appliquer,
  • une très grande facilité de faire des raccords. Le produit ne présente pas de problème d'agressivité sur les anciens fonds. Il est neutre : On peut revenir au produit solvanté,
  • le fini est meilleur : ça ne poudre pas dans la cabine,
  • il est plus facile de faire des peintures complètes : il n'y a pas de risque de poudrage,
  • il est impossible de marbrer, même si on le voulait,
  • le produit vieillit bien, comme le prouvent les véhicules qui ont été peints à l'eau il y a 6 ou 8 ans : aucune altération n'a été constatée,
  • étant donné qu'il y a moins de brouillard, les filtres de la cabine doivent être changés moins souvent,
  • 90 % de solvant en moins par rapport aux bases polyuréthannes,
  • faible teneur en V.O.C. < 420 g/l.

Quels en sont les inconvénients ?
Quand le taux d'hygrométrie dépasse 90 %, I'eau s'évapore très difficilement. Il est conseillé :

  • de ne pas poncer à l'eau (c'est évident),
  • quand on a lavé la voiture, il faut la sécher et faire un préchauffage pour éviter les ruissellements et les gouttes d'eau qui dilueraient les pigments,
  • il est conseillé dans tous les cas un préchauffage de 10 minutes qui enlève toute humidité et met la tôle à température,

Après application de la laque, il faut respecter le matage complet de la teinte (laque à vernir hydrosoluble) avant de vernir. Il faut 10 minutes pour amener une cabine à 60°.